Indication des implants dentaires

On peut distinguer 4 grands groupes d’édentation :

1- L’édentation unitaire

Une seule dent est absente (il peut parfois s’agir d’une agénésie – absence d’un germe dentaire). Pour éviter de délabrer les dents voisines, souvent saines, le chirurgien-dentiste peut insérer un implant unitaire dans l’os de la mâchoire. Cet implant, surmonté d’un moignon implantaire, sert de support à une future prothèse dentaire unitaire ayant la forme et l’esthétique des dents voisines.

2- Une édentation intercalaire (de plus ou moins grande portée)

Plusieurs dents sont manquantes entre deux dents. Il suffira alors au chirurgien-dentiste de mettre en place un ou plusieurs implants dentaires afin de reconstruire les dents manquantes sans endommager et sans s’appuyer sur les dents voisines.

L'édentation unitaireUne édentation intercalaire

1- L’édentation unitaire                                          2- Une édentation intercalaire

Implant Implant dentaire et implantologie dentaire à Paris: un implant dentaire permet de remplacer une ou plusieurs dents et de retrouver de vraies dents Implant Implant dentaire et implantologie dentaire à Paris: un implant dentaire permet de remplacer une ou plusieurs dents et de retrouver de vraies dents

Implant dentaire et implantologie dentaire à Paris: un implant dentaire permet de remplacer une ou plusieurs dents et de retrouver de Implant Implant dentaire et implantologie dentaire à Paris: un implant dentaire permet de remplacer une ou plusieurs dents et de retrouver de vraies dents

3- Une édentation postérieure

Les dents manquantes sont situées à l’arrière de la mâchoire inférieure ou supérieure. Il n’existe pas de dent postérieure pour réaliser le pilier qui serait nécessaire à la réalisation d’un bridge. Les implants dentaires sont donc placés au niveau postérieur de la mâchoire et une prothèse fixe les surmonte pour remplacer les dents manquantes. Sans cette solution, seul le dentier amovible peut remplacer les dents absentes.
Au niveau postérieur de la mâchoire supérieure, il existe souvent un manque d’os pour effectuer une implantologie endo-osseuse de qualité. En effet, suite à la perte des dents, le sinus maxillaire (cavité toute proche, creuse remplie d’air) a profité de l’absence des racines dentaires pour augmenter son volume. Le résultat est qu’il n’existe plus qu’une mince pellicule osseuse, rendant impossible l’insertion des implants dentaires. Il est donc nécessaire de réaliser ce que l’on appelle un comblement sinusien (un matériau de type osseux va être mis en place au niveau du sinus). Cette intervention est classique et se pratique maintenant de manière extrêmement courante. Ce matériau peut être autogène (provenant du patient lui-même), allogène (provenant d’un être humain mais pas le patient) ou hétérogène (de provenance ovine ou bovine) ou encore complètement artificiel. Chaque matériau a ses adeptes et ses détracteurs. Certains sont plus utilisés que d’autres par la profession. Cela étant, le BIO-OSS matériau d’origine bovine et l’os autogène tiennent le haut du pavé. Ces matériaux sont résorbables. Ils disparaîtront progressivement de l’os des maxillaires et seront remplacés par un nouvel os régénéré du patient.

4- Une édentation totale de la mâchoire inférieure et/ou supérieure

Toutes les dents sont manquantes. Il est possible dans ce cas de réaliser deux types d’implantations :

– La technique mobile (amovo-inamovible): 4 implants sont mis en place dans la mâchoire, le plus souvent au niveau antérieur. Ils sont surmontés d’attachements métalliques de type boutons pressions. Le dentier ou prothèse mobile peut ainsi se fixer sur ces boutons pressions. Cette technique rend, par exemple, d’immenses services aux personnes âgées. Cette technique permet de stabiliser un appareil mobile et d’autoriser une mastication et une esthétique tout à fait satisfaisante. L’intervention est simple et non traumatisante.

– La technique fixe : 6 à 10 d’implants sont mis en place dans l’os des maxillaires. Ces implants, surmontés de moignons implantaires font l’objet d’une prise d’empreinte par le chirurgien-dentiste. Une prothèse fixe est alors mise en place sur les implants.

Une édentation postérieureUne-édentation totale de la mâchoire

3- Une édentation postérieure                           4- Une édentation totale de la mâchoire

5- Comblement sinusien

L’intervention est maintenant devenue classique, elle existe depuis une vingtaine d’années, elle est bien codifiée et donne entièrement satisfaction. Les implants sont mis en place dans le même temps opératoire. Après quelques mois de consolidation osseuse, les moignons implantaires vont être positionnés, ils seront surmontés de dents en céramique alliant esthétique, fonction mais également respect de la personnalité de notre patient.

Comblement sinusien1Comblement sinusien2

Comblement sinusien3Comblement sinusien4

Trouver un centre d’implantologie dentaire à la Défense
Risques liés à l’implant dentaire